Une agriculture diversifiée

Le nouveau visage de l’agriculture en Languedoc-Roussillon en 2010

Depuis   le   dernier   recensement   agricole   en   2000,   l’agriculture   en  Languedoc-Roussillon  s’est inscrite dans une dynamique de professionnalisation et a su adapter ses pratiques pour répondre aux nouveaux enjeux du secteur et aux préoccupations de notre société (environnement, santé, qualité de l’alimentation, emploi…).

Un tiers du vignoble français se situe en Languedoc-Roussillon !
La région est au premier rang du palmarès national pour la superficie de son vignoble (236,5 milliers d'hectares, soit 30 % du vignoble national) et le nombre de ses viticulteurs (26 % des exploitations françaises spécialisées en viticulture sont situées en Languedoc-Roussillon). Une part significative des vins régionaux est sous signes d'origine et de qualité : vins Appellation d'Origine Protégée et vins à Indication Géographique de Provenance. Le Languedoc-Roussillon possède le 1er vignoble biologique français.
 

Des fruits et légumes au fil des saisons
La filière fruits et légumes représente le 2ème secteur agricole régional. Par ordre d'importance en volume (source Agreste 2010) les principales productions de fruits sont : les pêches, les abricots, les olives, les pommes de table et les cerises. Melons, laitues, chicorées, tomates, courgettes et concombres arrivent en tête des légumes les plus produits.
La région est troisième sur le plan national pour l’importance du verger de fruits et des cultures de légumes bio, et première pour le verger de fruits bio à noyaux.

L'élevage en moyenne montagne
L'élevage des ruminants représente environ 15% de la production agricole régionale et constitue un enjeu essentiel pour l'occupation du territoire. Il est localisé en zones de montagne et en zones défavorisées, qui couvrent la moitié du territoire régional. En élevage bio, les élevages ovins et caprins lait ont une importance nationale.

Blé et riz dans les plaines
Les grandes cultures sont peu présentes dans la région, mais elles représentent un enjeu en zone de plaine (blé dur et riz). Elles occupent une part significative de l'espace Audois et sont présentes en Camargue avec la filière riz. Le Languedoc-Roussillon est la première région de production de semences et une zone de production importante de blé dur et de riz biologique.

Au-delà de ces productions méditerranéennes emblématiques, le Languedoc-Roussillon offre une très grande diversité de productions grâce à l’élevage, l’apiculture, l’oléiculture, les plantes aromatiques et médicinales …

Les petites exploitations prédominantes sur le territoire
Les petites exploitations restent très nombreuses (le Languedoc-Roussillon est au deuxième rang national pour la proportion de petites exploitations) et maillent l'ensemble du territoire régional. Parallèlement, la région se caractérise par une faible proportion de grandes exploitations : à peine 15 % quand la moyenne nationale est à 33 %.
 

Une exploitation agricole sur 5 commercialise une partie de ses produits en circuit court
20 % des exploitations agricoles de la région réalisent de la vente en circuit court (au maximum un intermédiaire du producteur au consommateur). Cette proportion est particulièrement forte pour les grandes exploitations où elle atteint 34 %. La vente en circuit court caractérise de façon très nette les exploitations spécialisées en élevages hors-sol et en polyculture-polyélevage qui, pour plus de la moitié d'entre elles, la pratiquent. La plupart du temps, il s'agit de ventes d'œufs et volailles pour les premières, de miel et de légumes pour les secondes. Cette diversification des débouchés concerne également les exploitations spécialisées en maraîchage-horticulture qui, pour la moitié d'entre elles, vendent leurs productions en circuit court.

Signes officiels de qualité et certification Bio : les exploitants régionaux en pointe
Plus de la moitié des exploitations de la région produisent sous signe officiel de qualité.  La proportion est de 54 % pour l'Indication Géographique Protégée (contre moins de 10 % sur le total France métropolitaine) et de 27 % pour l'Appellation d'Origine Protégée (contre 20 % en moyenne en France métropolitaine). Ces signes de qualité se retrouvent surtout en viticulture.

La région présente un potentiel très important d'unités Bio à l'horizon 2015. En effet, 7 % des exploitations disposent déjà d'une certification Bio en 2010 et il faut leur ajouter 6 % d'exploitations qui expriment l'intention de faire une conversion Bio dans les 5 ans.

Retrouvez un panorama précis de l'agriculture en Languedoc-Roussillon, suite aux Recensement Général Agricole 2010, sur le site de la DRAAF LR.

Pour trouver où acheter et où manger des produits locaux prés de chez soi : cliquer ici

lire la suite

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération. Pour votre santé pratiquez une activité physique régulière, www.mangerbouger.fr